🎭 Expressions démasquées, le podcast ! : « casser les pieds »

Bonjour les amis !

Nous continuons avec les podcasts : nous trouvons que c'est une bonne manière de vous présenter la langue française et de vous révéler ses petits secrets !

Voici notre chaîne : https://anchor.fm/les-machin

Vous pouvez y Ă©couter nos podcasts gratuitement et sans inscription.

L'Ă©pisode du jour concerne l'expression "casser les pieds" !

Voici le lien pour l'écouter et le télécharger : https://anchor.fm/les-machin/episodes/Expressions-dmasques--le-podcast-----casser-les-pieds---vocabulaire-esfhsn

đź“ť Vous trouverez ci-dessous la transcription Ă©crite du podcast avec la traduction en anglais du vocabulaire important !

*   *   *

Aujourd’hui, nous allons voir l’expression “casser les pieds”.  Alors surtout, n’ayez pas pas peur, je ne vais pas faire de mal à vos pieds ! Nous allons simplement voir comment est utilisée cette expression et d’où elle vient. Je dois vous prévenir quand même, il y aura un peu de vocabulaire vulgaire, alors attention ! Vous êtes prêts ? C’est parti !

“casser les pieds” signifie déranger, énerver ou ennuyer fortement quelqu'un par son comportement ou sa présence. On la trouve aussi sous la forme « être casse-pieds ».

Alors, si vous êtes avec quelqu’un et que vous lui racontez des futilités, des bêtises, des choses pas intéressantes, sachez que vous risquez de lui casser les pieds ! D’autant plus si cette personne est occupée à faire quelque chose et qu’elle n’a pas de temps à vous consacrer et à écouter tout cela.

Un autre exemple : “Mon collègue de travail me casse les pieds avec ses histoires, il peut me parler pendant des heures de la même chose, je n’en peux plus ! »

Alors, dès le début du XIIe siècle, l’idée de “casser” a déjà été associée avec un nom d'organe, par exemple “rompre les os”, le verbe « rompre » étant un synonyme de « casser ». Ici, il n’y avait pas cette idée d'embêter une personne.

L’idée d’importuner quelqu’un, d’embêter quelqu’un, on la trouve au XVe siècle avec l’expression “casser la cervelle ». Plus tard, vers la fin du XIXe siècle, cette expression se transformera en “casser les oreilles” et aussi en “casser les pieds” ! Et oui, avoir une partie du corps cassée, c’est évidemment pénible.

“casser les pieds”, c’est un peu comme marcher sur les pieds de quelqu’un, c’est désagréable et ce n’est pas respectueux. Imaginez, vous êtes bien assis dans un bus, vous écoutez tranquillement de la musique tout en regardant le paysage et là, le bus s’arrête, des gens entrent et une personne vous écrase maladroitement les pieds. C’est énervant, même si cette personne ne l’a pas fait exprès !

Bon, je vais être franc avec vous. Cette expression est de moins en moins souvent utilisée. C’est d’autres parties qu’on casse, désormais. Et ces variantes peuvent être plus vulgaires alors attention à ne pas les utiliser avec n’importe qui !

On va ainsi trouver : "casser les couilles” ou “casser les burnes”, un synonyme se rapportant aux testicules. Sans doute parce qu’un choc dans cette partie du corps est particulièrement douloureux et désagréable.

Il y a aussi “casser les noix” ou même “casser les noisettes”, mais c’est plus rare.  Plus mignon, il y a également « être casse-bonbon », pas mal, hein ?

Heureusement, il existe une astuce pour être moins vulgaire. Sachez qu’il n’est pas obligatoire de mentionner directement quelle partie du corps est “cassée”. Ainsi, on dit par exemple “Tu me les casses !” ou bien encore son équivalent “Tu me les brises !”.

Pour montrer qu’on est en train de perdre patience, on peut utiliser : “tu commences à me les casser !”. Alors, ça reste malgré tout assez grossier, donc prudence, ne les utilisez pas n’importe comment.

J’espère que cet article ne vous a pas trop cassé les pieds et que ma voix ne vous a pas cassé les oreilles, non plus ! Non ? Parfait ! Maintenant, avant de voir le vocabulaire,  je vous invite à aller sur le site www.lesmachin.com : vous y trouverez la transcription par écrit de ce podcast ainsi que des traductions en anglais et des exemples d’utilisation du vocabulaire. C’est fait ? Super ! Passons au vocabulaire.

déranger : to bother, to disturb, to derange. Attention, c’est un faux-ami partiel avec le « deranged » anglais. Vous pouvez retrouver ce faux-ami dans mon album Jacques & Jack, je vous ai mis le lien ICI.

« Est-ce que ça te dérange si je mets de la musique ? »

ennuyer : to annoy, to bore, to bother. On devine ici l’origine commune avec le « annoy » anglais. En fait, ça vient de l’ancien français « anoïer ».

« Ils commencent à m’ennuyer avec leurs disputes incessantes ! »

fortement : a lot, greatly, highly. Ça signifie « beaucoup, « vivement ».

« Je vous recommande fortement ce film ! »

raconter : to tell to say, to relate.

« Ne parle pas la bouche pleine, je ne comprends rien à ce que tu me racontes ! »

une futilité : futility, triviality. C’est quelque chose de frivole, de peu utile.

« Ne perdons pas de temps avec des futilités, allons directement à l’essentiel ! »

consacrer : to devote time to, to spend.

« J’ai consacré beaucoup de temps à la réalisation de ce projet. »

je n’en peux plus ! : I’ve had enough !, I’m sick of it !

De manière un peu plus familière, on peut dire aussi « J’en ai marre ! »

« Je n’en peux plus de tes mensonges ! »

les os : bones. Attention à la différence de prononciation entre le singulier et le pluriel : un os, des os.

« C’est trop dangereux de passer par ici, tu risques de te casser les os ! »

importuner : to bother, to disturb, to annoy. C’est un synonyme assez formel de « déranger ».

« J’aimerais pouvoir lire mon livre sans être importuné ! »

la cervelle : brain. Ici, c’est un synonyme de « cerveau ».

« Je me demande ce qu’il a dans la cervelle : il dit tellement de bêtises ! »

pénible : difficult, painful, arduous. Ce mot possède plusieurs sens : difficile, dur à supporter, douloureux, fatigant,...

« Je reçois plein de publicités par SMS, c’est pénible ! »

maladroitement : awkwardly, clumsily.

« J’ai maladroitement fait tomber mon café sur mon pantalon ! »

faire exprès : to do on purpose.

« J’ai donné la bonne réponse sans le faire exprès, j’ai eu de la chance ! »

désormais : now, from now on. En synonymes, il y a notamment : « dès lors », « dorénavant ».

« J’ai décidé de me remettre en forme. Désormais, je vais faire du sport ! »

douloureux : painful, sore. Au féminin, « douloureuse ».

« Se casser un ongle est souvent très douloureux. »

une noix/noisette : walnut/hazelnut.

« Il a l’air bon, ton gâteau aux noisettes ! »

mignon : cute, sweet. Au féminin, « mignonne ».

« Mon  chat est le plus mignon de tous les chats ! »

une astuce : a tip, a trick.

« Avec cette astuce, tu vas pouvoir nettoyer ton four plus facilement. »

grossier : rude, rough, coarse . Au féminin, « grossière ».

« Surtout, essaye de ne pas être grossier devant mes parents ! »

 

Et voilà, c’est tout pour pour aujourd’hui ! Merci à vous et à très bientôt pour une nouvelle expression démasquée !

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés